FR Copies Montre Omega Globemaster Co-Axial Master Chronometer

Globemaster : un coup de cœur BaselWorld 2015 signé Omega

La tendance est depuis quelques années au rappel des valeurs fondatrices.
On ne compte en effet plus les rééditions, évocations et hommages dans tous les segments de marché de l’horlogerie, qu’elle soit suisse, allemande ou japonaise.
Le SIHH 2016 qui ouvre ses portes lundi 18 janvier 2016 tout comme BaselWorld 2016 (17 au 24 mars) ne devraient pas contredire ce mouvement.
Et les clients raffolent de ces clins d’œil au passé.
Dans un monde marqué par l’obsolescence accélérée des produits technologiques, quoi de plus rassurant que de retrouver à son poignet la vision parfois à peine modernisée d’une montre que l’on a vue au poignet de son père voire de son grand-père ?
Omega, marque du Swatch Group, N°1 mondial de l’horlogerie, manie quant à elle tous les registres – profitez-en pour explorer les collections et les prix reproduction Omega montre.
L’amateur retrouve ainsi dans son catalogue aussi bien des modèles résolument contemporains que des montres inspirées du riche et prestigieux passé de la Maison biennoise.
A BaselWorld 2015, l’inventeur de la légendaire Speedmaster Moonwatch dévoilait dans ce second registre une nouvelle référence dans la gamme Constellation : la Globemaster Co-Axial Master Chronometer, une montre particulièrement séduisante, entre tradition et progrès grâce à un mouvement de haute volée certifié à l’aune de nouveaux critères particulièrement exigeants – des critères érigés par le METAS et qui donnent lieu à la certification Master Chronometer.
D’une grande discrétion et d’une formidable polyvalence, cette nouveauté Omega n’appellera pourtant pas d’exclamation de la part de votre entourage.
Cependant, cette montre classique en apparence ne manquera pas d’attirer l’œil des amateurs qui y reconnaîtront très vite les codes de la prestigieuse lignée des Constellation.

Omega Golbemaster

Omega Globemaster : sobriété et efficacité

Le cadran de la Globemaster reprend, certains l’auront reconnu, la célébrissime forme pie-pan – qui fait son apparition en 1952 – si caractéristique des anciennes Omega Constellation.
Avec ses douze pans coupés, ce cadran remporte l’adhésion par la qualité et la sobriété de sa réalisation.
Logo, marque et petite étoile y sont soigneusement appliqués.
Les index polis renforcent quant à eux la géométrie de ce visage et bénéficient d’une finition elle aussi très soignée.
Le guichet de date à 6h sait se faire discret grâce à l’absence d’encadrement métallique.
Très proprement réalisé, il est soutenu par un index, certes tronqué, mais présent.
L’inscription Globemaster à 12h, fine et élégante, rappellera aux amateurs d’Histoire le nom commercial des premières années aux USA de la Constellation, alors qu’un petit souci de droits existait avec le célèbre avion de ligne.
La montre testée dispose d’un cadran bleu assez foncé et peu saturé dont le traitement de surface est très finement grainé et délicatement soleillé.
Il en résulte une absence totale de reflet qui autorise une lisibilité parfaite.
Celle-ci est renforcée par une glace saphir bombée à l’antireflets double face d’une efficacité absolument remarquable.
Ses aiguilles fines et polies, visibles même dans la pénombre, s’accordent aux index et intègrent comme eux des inserts de matière luminescente.
La nuit, le visage de la Globemaster “s’allument” de bleu, la couleur restant visible plusieurs heures pour une très bonne lisibilité nocturne.
En d’autres termes, copies montre Omega a pourvu cette nouvelle montre automatique de la gamme Constellation d’un visage à la fois élégant, sobre et d’une fonctionnalité exemplaire qui ne manquera pas de séduire les amateurs – notamment dans cette version bleue.

Omega Golbemaster-

 

Globemaster : une montre sport chic d’une grande polyvalence

Dotée d’un boîtier de 39mm de diamètre entièrement satiné – à l’exception des arêtes polies -, Omega joue là encore sur les registres de la sobriété et de la discrétion.
Elégantes et minimalistes, les lignes de la Globemaster sont simples et tendues.
Le boîtier est coiffé d’une lunette finement cannelée qui évoque clairement la fin des années 60 – on la retrouve par exemple sur des Constellation de 1968 (voir notre diaporama), lorsque les boitiers intégrés et les “C-shaped“ s’imposaient.
Cependant, cette lunette aux arêtes adoucies est aujourd’hui réalisée en carbure de tungstène – sur les modèles en acier -, un métal qui renvoie un reflet atténué et qui devrait résister très longtemps aux petits incidents et chocs de la vie courante, sans traces visibles.
Enfin, toujours assorti à cette discrétion de bon aloi et à cette volonté de faire de la Globemaster une montre pour tous les jours et toutes les tenues, Omega la pare (sur le modèle confié) d’un bracelet acier intégralement satiné.

-Omega-Globemaster-
Robuste, ses nombreux maillons – une vingtaine – sont garants d’une excellente souplesse tandis que la qualité de montage assure une parfaite rigidité latérale – le bracelet ne se tord pas et ne cliquette pas.
Equipé d’une fine boucle déployante de type papillon à fermeture centrale, l’ensemble reste suffisamment plat pour offrir un confort de porté quotidien irréprochable.
Dans cette configuration – boîte acier sur bracelet du même métal -, l’Omega Globemaster Co-Axial Master Chronometer adopte un look de montre sport chic d’une polyvalence remarquable.
Elle vous suivra en effet partout sans jamais dépareiller, que vous soyez en costume cravate ou en maillot de bain – le modèle bénéficiant d’une étanchéité de 100m.

 

Look vintage mais performances du XXIème siècle

Côté mouvement, l’Omega Globemaster Co-Axial Master Chronometer propose un fond original.
Celui-ci est plaqué et fixé par quatre vis tandis que son mouvement est visible par une glace saphir traitée antireflets dont le centre est orné d’un médaillon représentant le fameux dôme d’observatoire et les huit étoiles, emblème de la lignée Constellation.
u travers, vous y découvrirez le calibre copies montre Omega Co-Axial 8900 Master Chronometer, un mouvement mécanique à remontage automatique de dernière génération alliant une présentation originale et flatteuse à une technologie pointue.
La Globemaster, qui embarque un mouvement résistant aux champs magnétiques jusqu’à 15.000 gauss – une innovation signée Omega qui remontre à 2013 -, est surtout la première référence de la marque – et du marché horloger mondial – à bénéficier de la nouvelle certification METAS – et donc à pouvoir se targuer de la mention Master Chronometer.
Plus précisément, la Globemaster affiche une double certification.
Son mouvement non emboîté est tout d’abord soumis au classique contrôle chronométrique du COSC.
Une fois le mouvement emboité, l’ensemble de la montre terminée passe les huit épreuves du METAS (l’Institut Fédéral Suisse de Métrologie), plus rigoureuses encore, plus réalistes aussi que celles du COSC, et dont l’organisme helvétique indépendant est garant.
Sans entrer pour le moment dans le détail – nous y consacrerons fin janvier un Dossier spécial à ne pas manquer -, il s’agit ici de garantir des niveaux de précision, de performance et de résistance aux champs magnétiques jamais atteints auparavant.
Doté d’un échappement Co-Axial, d’un balancier sans raquette, d’un spiral en silicium et pourvu de deux barillets en série pour une réserve de marche de 60h, ce mouvement au remontage automatique bi-directionnel offre, en plus de ces caractéristiques pointues, une fonction fuseau horaire avec un réglage indépendant de l’aiguille des heures.
Il bénéficie enfin d’une précision horaire garantie de -0 à +5 secondes par jour (versus -4 à +6sec/j pour le COSC sur le mouvement non emboîté).
En d’autres termes, Reproduction Omega montre nous livre au cœur de cette Globemaster un mouvement d’une précision et d’une fiabilité hors norme qui devrait rassurer les plus inquiets.

Omega-Globemaster-

Conclusion

Véritable coup de cœur de cette année 2015 lorsque nous l’avons découverte à BaselWorld, ce passage au crible de la Globemaster Co-Axial Master Chronometer ne fait que renforcer la première impression.
Son élégance sportive, sa formidable polyvalence, son côté vintage, son mouvement hautement performant du XXIème siècle et sa conception contemporaine en font une montre intemporelle irrésistible.
Si, dans votre collection, il ne devait en rester qu’une, cela pourrait bien être l’Omega Globemaster…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *