New York rend hommage à la légende Muhammad Ali , Répliques TAG Heuer Montres FR

Le monde de la boxe a rendu hommage au plus grand sportif du XXe siècle dans la salle de sport où il s’entraînait et en présence de son épouse, Lonnie Ali.

New York vient de connaître un de ces événements de légende comme il en existe peu, qui plus est dans un lieu chargé d’émotion : la salle de boxe Gleason’s Gym à Brooklyn, en présence de son fondateur et patron, Bruce Silverglade. Une salle de boxe mythique appelée à être détruite dans quelques semaines, et qui, pour rendre hommage à la légende Muhammad Ali, accueillait pour la dernière fois les plus grands noms de la boxe, en présence de Lonnie Ali, l’épouse du « GOAT », le « plus grand de tous les temps ».

_TAG-Heuer-Aquaracer-Black-Titanium

L’âme de Brooklyn

Le mythique club de boxe du Gleason’s Gym, sous le pont de Brooklyn, est celui qui a vu s’entraîner Muhammad Ali et plus de 130 autres champions du monde de boxe, dont plusieurs douzaines de Gants d’or. Depuis plus de 65 ans (et aujourd’hui à quelques semaines de son déménagement), la salle est au premier étage d’un bâtiment ordinaire, dans ce quartier populaire du sud-est de New York. Mais dès la porte franchie, on plonge dans l’univers de la boxe. Les murs y sont couverts d’affiches d’anciens champions de boxe, la salle abrite quatre rings, des sacs d’entraînement, des tapis de course. On y voit partout des images de Muhammad Ali.

Le propriétaire des lieux, Bruce Silverglade, âgé de plus de 75 ans, a raconté avec fierté le lien qui unit Gleason’s Gym au champion. « C’est là qu’il est venu s’entraîner pour le combat qui a stupéfié le monde », a-t-il raconté en évoquant le combat en 1964 entre Ali (né Cassius Marcellus Clay le 17 janvier 1942 à Louisville, Kentucky) et le champion du monde en titre dans la catégorie poids lourds Sonny Liston. « C’est lors de ce combat que Muhammad Ali a commencé à forger sa légende, l’emportant à la surprise générale contre le tenant du titre, en six rounds. Il était opposé à Sonny Liston, qui était quelqu’un de très féroce, très craint sur le ring. Et voilà qu’arrive ce jeune Ali, qui récitait de la poésie, qui criait contre tout le monde. Tout le monde voulait voir le match. »

gold-watch-compressed-2

La légende Ali

Muhammad Ali est une immense figure de l’histoire du sport, mais bien plus encore. C’est aussi une figure qui a marqué l’histoire des droits civiques. Plus de 50 ans après avoir été médaillé d’or aux Jeux olympiques de Rome en 1960, Muhammad Ali reste l’un des grands hommes du XXe siècle. Parmi ses nombreux récompenses et titres, il a été désigné comme « le sportif du siècle » par le magazine américain Sports Illustrated et « l’athlète du siècle » par GQ. L’ONU le nommera « messager de la paix » et il a reçu la médaille présidentielle américaine de la Liberté ainsi qu’un prix pour l’ensemble de sa vie par Amnesty International.

Une vente caritative

Répliques montres TAG Heuer bon marché et Muhammad Ali Enterprises ont ainsi célébré ensemble le légendaire boxeur avec cet événement caritatif en plein New York. Étaient également présents de nombreuses personnalités du monde de la boxe et des proches – George Chuvalo et Earnie Shavers qui l’ont combattu, Evander Holyfield, Roberto Durán et Julio César Chávez qui s’en sont inspirés. À leurs côtés étaient également présents les ambassadeurs Répliques TAG Heuer Montres, Tom Brady, le célèbre quaterback des Patriots de la Nouvelle-Angleterre, le hockeyeur sur glace suédois Henrik Lundqvistet et l’amie de la marque Iris Apfel.

case-back-compressed-

Pour l’occasion, une vente aux enchères caritative a permis de récolter plus de 100 000 dollars, notamment avec une pièce commémorative unique répliques montres TAG Heuer en ligne en or en faveur du Muhammad Ali Center (Louisville, Kentucky). Vendue dans un coffret exclusif avec une paire de gants signée de Muhammad Ali, elle a été adjugée pour 88 000 dollars. Cette soirée unique, en présence de Jean-Claude Biver, CEO de TAG Heuer et président de la division montres du Groupe LVMH, aura également été l’occasion de dévoiler une série spéciale de montres en acier TAG Heuer « Tribute to Muhammad Ali », inspirée de la Ring-Master sortie en 1957, et destinée à mesurer les temps sportifs. Cette montre était équipée de 7 anneaux, chacun avec des graduations, dont celle pour la boxe. Deux graduations étaient possibles : l’une pour les combats professionnels avec les 15 rounds de 3 minutes avec 1 minute de repos et l’autre pour les combats amateurs avec les 15 rounds de 2 minutes chacun avec 1 minute de repos.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *